La News

News publiée le 24/09/2008

Maladie, Alzheimer, diffu-sciences

La maladie d’Alzheimer au quotidien

A l’occasion de la Journée Mondiale de l’Alzheimer, la mobilisation scientifique et associative conscientise le grand public au quotidien vécu aujourd’hui par les patients victimes de la maladie et leurs « aidant ».

La maladie d’Alzheimer représente la forme la plus courante de la démence qui touche 8 à 10 % de la population mondiale dont l’âge dépasse les 65 ans. Elle représente la troisième cause de décès chez cette tranche d’âge, après les maladies cardiovasculaires et le cancer. En Belgique, ce sont plus de 100 000 victimes qui sont touchées par la maladie. En plus, 150000 aidants sont confrontés à l’un de ces malades et selon les prévisions ce chiffre va doubler en 2020. Ceci, sans compter les nombreuses personnes chez qui la maladie n’a pas été diagnostiquée alors qu’elles en sont atteintes : un diagnostic de la maladie d’Alzheimer reste une nouvelle très traumatisante, et il est encore peu fréquent que les personnes présentant des difficultés de mémoire décident d’en avoir le coeur net. Trop souvent encore, le besoin de savoir est fort différent selon la personne susceptible d’être atteinte et son entourage… La maladie est donc en réalité plus répandue que les chiffres annoncés, et de nombreux patients vivent encore aujourd’hui sans traitement. Ce dernier ralentit l’évolution de la maladie mais il est difficile de voir un parent, un époux… s’effacer peu à peu du ‘monde’, perdre sa mémoire, son autonomie, et en souffrir. Difficile d’être aux côtés d’un proche qui ne semble plus être celui ou celle que l’on a connu(e) et aimé(e) et que l’on aime encore. Il est également difficile aussi de voir s’éloigner des amis de toujours.

La maladie d’Alzheimer n’affecte pas seulement la vie des malades, elle pèse également sur leur entourage, et en particulier sur les aidants. Ceux-ci sont à juste titre convaincus que si le diagnostic est posé tôt dans la maladie, cela permettra d’envisager des mesures pour en ralentir l’évolution. Mais à côté du traitement et de son efficacité, subsiste la question du confort de son administration. La recherche se concentre tant sur l’amélioration des médications que sur leur mode d’administration. Ce dernier élément est d’une importance essentielle en terme de qualité de vie du patient et de l’aidant : la prise des médicaments à heure et à temps nécessite une gestion rigoureuse souvent contraignante.

Un nouveau mode d’administration du traitement sous la forme d’un patch, applicable très facilement seulement une fois par jour, constitue aujourd’hui une importante avancée dans le maintien de la qualité de vie des malades et de leurs aidants proches. Il est en effet essentiel qu’à côté de la recherche médicale à long terme, les efforts se concentrent aussi sur le quotidien des malades et de leurs accompagnants.

Dr Rachid Benabdillah
D’après un communique de presse de L’ASBL Alzheimer Belgique (21 septembre 2008) : vivre la maladie d’Alzheimer aujourd’hui


Pour vous inscrire à la Newsletter, veuillez simplement enter votre adresse mail ci-dessous et cliquez sur "envoyer".




Partenaires

ligue_cardiologique_belge