La News

News publiée le 06/04/2009

douleur thoracique, diffu-sciences

Ne pas attendre

En cas de douleur thoracique, mieux vaut appeler son médecin pour rien que courir le risque de laisser évoluer un infarctus

Les affections cardiovasculaires, l’infarctus en particulier, restent les premières tueuses au monde. L’infarctus, c’est une partie d’un organe qui meurt parce que l’artère qui y amène le sang s’est bouchée. On peut avoir un infarctus dans n’importe quel organe mais ce sont ceux du cœur, du cerveau, du poumon et de l’intestin qui sont les plus dangereux. Celui du cœur est l’infarctus du myocarde. C’est le plus connu du grand public.

Typique mais avec des variantes

Les facteurs de risque d’infarctus du myocarde sont bien connus : tabagisme, obésité, hypertension, excès de cholestérol, diabète, manque d’activité physique, etc… Lorsqu’il se manifeste, le patient ressent une douleur au milieu du thorax. Cette douleur ressemble classiquement à une sensation d’enserrement (« douleur en étau », comme l’étau de l’artisan). Mais un autre type de douleur ne permet pas d’affirmer avec certitude que l’on n’a pas d’infarctus. Souvent – mais pas toujours – la douleur se prolonge vers la mâchoire et même vers le bras gauche. Mais encore une fois, toutes sortes de variantes peuvent exister.Dans le même temps, la personne se sent faible et angoissée. Elle est pâle, transpire et angoissée. Sa respiration peut être accélérée.

Appeler sans tarder

Devant toute douleur thoracique qui se prolonge plus de 15 à 20 minutes ou si les signes qui viennent d’être décrits sont intenses, mieux vaut appeler son médecin sans tarder et s’efforcer de lui décrire en détail ce qu’on ressent. Il jugera alors de ce qu’il y a lieu de faire. Si ce n’est pas un infarctus et qu’on l’a appelé pour rien, ce n’est pas grave. Mais si c’est un infarctus et qu’on tarde à l’appeler, les conséquences peuvent être lourdes. Dans l’infarctus du myocarde, il faut agir aussi rapidement que possible.

La Rédaction
-


Pour vous inscrire à la Newsletter, veuillez simplement enter votre adresse mail ci-dessous et cliquez sur "envoyer".




Partenaires

ligue_cardiologique_belge