La News

News publiée le 25/03/2009

Rougir sous l’alcool est dangereux, diffu-sciences

Rougir sous l’alcool est dangereux

Si une anomalie enzymatique portée par certaines personnes s’ajoute à la consommation fréquente d’alcool, le risque de cancer de l’œsophage est accru.

Un certain nombre de personnes, essentiellement d’origine asiatique ( environ 36% de la population au Japon, en Chine et en Corée) ont de véritables bouffées de chaleur lorsqu ‘elles boivent de l’alcool. Leur visage devient rouge et un peu enflé et en même temps, ils ont des nausées et des palpitations. Les médecins de ces pays connaissent bien ce phénomène appelé « Asian flushing » mais en général, ceux de nos régions l’ignorent parfaitement, alors que les migrations ont amené en Europe pas mal de ressortissants de ces pays.

Une menace plus lourde

Ce que la majorité de tous les médecins du monde ignore, c’est que là derrière se cache un défaut enzymatique qui empêche les personnes concernées de métaboliser l’alcool comme tous les autres individus. Ce ne serait qu’une curiosité désagréable pour les personnes touchées par l’Asian flushing si une autre caractéristique n’accompagnait pas cette manifestation gênante. C’est qu’on s’est aperçu que les personnes en question étaient nettement plus à risque que les autres d’être victimes d’un cancer de l’œsophage. La consommation exagérée d’alcool est connue comme facteur de risque de cancer de l’œsophage mais dans ce cas-ci, le risque est nettement accru par rapport au reste de la population.

Prendre ses précautions

Les personnes qui sont dans ce cas ont intérêt à en parler à leur médecin. Mais il vaut mieux qu’elles diminuent leur consommation d’alcool, qu’elles s’abstiennent de fumer et qu’elles s’efforcent de manger régulièrement des légumes verts frais. Le tabagisme et la consommation insuffisante de lkégumes verts augmentent euc aussi, en effet, le risque de cancer de l’œsophage … et d’autres cancers.

La Rédaction
PLoS Medicine 2009; 3: e1000050
http://medicine.plosjournals.org/perlserv/?request=index-html&issn=1549-1676


Pour vous inscrire à la Newsletter, veuillez simplement enter votre adresse mail ci-dessous et cliquez sur "envoyer".




Partenaires

ligue_cardiologique_belge