La News

News publiée le 23/03/2009

fabrication, os, moelle osseuse, diffu-sciences

De l’os venu de nulle part

On commence à pouvoir fabriquer de l’os à partir de cellules de la moelle osseuse. Les premiers résultats encourageants viennent d’être obtenus

Il y a mille circonstances où il est nécessaire de fournir de l’extérieur des fragments d’os à des patients qui en ont besoin pour reconstruire une partie détruite de leur squelette. Certaines fractures ne parviennent pas à guérir pour toutes sortes de raisons. Dans d’autres cas, on a dû enlever des parties importantes d’un os à cause d’une maladie grave, un cancer le plus souvent. Ou encore, un os est mal formé depuis la naissance ou est déformé par la maladie, quand ce n’est pas un accident qui a détruit les structures.

Une greffe si possible

Dans tous ces cas-là, jusqu’à présent, on pouvait éventuellement (mais pas toujours) compenser avec des fragments osseux amenés de l’extérieur. Il s’agissait soit de les prélever chez le patient lui-même – des fragments de côte ou de crête iliaque ont souvent servi de cette manière – soit de les prélever chez une personne défunte. Cette deuxième possibilité, qui est toujours d’actualité, impose la constitution et l’entretien de banques d’os. C’est un travail lourd mais qui a rendu et rend encore d’immenses services.

L’os du troisième type

Une nouvelle possibilité thérapeutique est en train de voir le jour avec les cellules souches et la bio-ingéniérie. Certes, on n’en est qu’au début de cette technique et on n’est encore capable de combler que de petites lacunes dans le squelette. Mais plusieurs équipes de chercheurs se sont attaquées au problème et on a déjà pu obturer partiellement une perte osseuse entre deux dents chez une personne dont l’organisme ne parvenait pas à le faire lui-même. Au microscope, l’os nouveau ressemble d’assez près à de l’os normal. Restera à savoir quel sera son comportement mécanique (résistance, durée de vie, etc.).

La Rédaction
D’après PLOS Médecine, février 2009.


Pour vous inscrire à la Newsletter, veuillez simplement enter votre adresse mail ci-dessous et cliquez sur "envoyer".




Partenaires

ligue_cardiologique_belge