La News

News publiée le 25/02/2009

homme, femme, langage, diffu-sciences

Le langage chez l’homme et chez la femme

Une étude française vient de révéler que les hommes montrent des activations plus importantes que celles des femmes dans les zones cérébrales liées au langage.

L’activité du cerveau serait-elle une affaire liée au sexe ? C’est ce que voulaient savoir des chercheurs français. Ils ont étudié l'ampleur des activations cérébrales liées aux performances élevées et faibles en fluidité verbale chez les hommes et chez les femmes.

Différentes régions activées

Pour répondre à la question, ils ont constitué deux groupes d'hommes et deux groupes de femmes sélectionnés sur la base de leurs performances, soit élevées, soit faibles, dans une tâche de langage (génération de mots). Puis, ils ont demandé à chacun des participants des quatre groupes, en les observant en imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf), de générer mentalement le plus grand nombre possible de mots commençant par une lettre donnée. Les chercheurs ont alors observé que des zones cérébrales sont activées de manière différente en fonction, non seulement du sexe mais aussi de la performance verbale (variation du nombre de mots générés). Ainsi, quel que soit le nombre de mots générés, les hommes activent davantage que les femmes les zones cérébrales classiques du langage. Par ailleurs, quel que soit leur sexe, les participants ayant une faible performance verbale activent davantage une zone cérébrale appelée cortex cingulaire antérieur*. De leur côté, ceux qui montrent une capacité verbale élevée activent plus le cervelet, composante du système nerveux central chargée de coordonner les informatios sensitives et motrices dans l'exécution d'une tâche.

Plusieurs facteurs, un effet ?

En dissociant ainsi pour la première fois les effets du sexe et de la performance sur l'ampleur des activations cérébrales, cette étude suggère qu'il existe soit une différence exclusivement liée au sexe, soit un effet d'activation exclusivement lié au niveau de performance, soit un effet lié résultant des deux facteurs mais se manifestant dans des régions cérébrales différentes.

La Rédaction
D’après un communiqué de presse du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) (Paris, 16 février 2009) : les différences d'activité cérébrale pour le langage sont-elles liées au sexe ?
http://www2.cnrs.fr/presse/communique/1536.htm
Site en français. Consulté en février 2009.
Gauthier CT, Duyme M, Zanca M et al. Sex and performance level effects on brain activation during a verbal fluency task: A functional magnetic resonance imaging study. Cortex. 2009; 45: 164-76
* Le cortex cingulaire est situé sur le trajet de nombreuses voies remontant des zones profondes du cerveau inconscient, ainsi que sur celui de certaines voies conscientes, impliquées dans la planification de l’action. http://lecerveau.mcgill.ca/flash/a/a_08/a_08_cr/a_08_cr_dep/a_08_cr_dep.html
Site en français. Consulté en février 2009.


Pour vous inscrire à la Newsletter, veuillez simplement enter votre adresse mail ci-dessous et cliquez sur "envoyer".




Partenaires

ligue_cardiologique_belge