La News

News publiée le 17/04/08

Soins de santé, diffu-sciences

Le volontariat humanise les soins de santé

Le secteur de soins de santé en Communauté française aurait beaucoup à gagner en accordant plus de place au volontariat. C'est ce que ressort d'une étude commandée par le groupe financier coopératif Cera. Plusieurs recommandations ont été formulées pour promouvoir le volontariat et en améliorer le fonctionnement.

Le volontariat joue un rôle important dans l'humanisation des soins de santé. Il n'y a pas réellement d'attentes explicites à l'égard du volontaire de la part du patient ni de son entourage. Mais, en recréant un lien social, en écoutant le malade ou en lui apportant de petites aides concrètes, le volontaire contribue à l'humanisation des soins de santé. Les volontaires fournissent une multitude de petits gestes qui n'ont pas de prix : divertissement, confort, réinsertion ou parfois gestes de première nécessité (déplacement, alimentation...). Ceux qui interviennent auprès des patients ou au sein des associations ont en général plus de 40 ans, voire plus de 50 ans en moyenne. Cela pose clairement la question du renouvellement des équipes. Il n'existait jusqu'à présent aucune donnée spécifique consacrée au volontariat dans le secteur des soins de santé en Communauté française. Pour combler ce vide, une étude a été commandée par le groupe financier coopératif Cera et réalisée par le bureau-conseil BSM Management. Au cours des neufs mois d'étude sur le terrain en 2007, les auteurs de cette investigation ont rencontré près d'une centaine d'acteurs : volontaires, patients, proches, membres d'associations, professionnels de la santé, représentants de directions hospitalières, de mutualités, de syndicats, d'universités, de ministres, de fédérations medico-sociales...L'étude s'est également appuyée sur l'abondante littérature existante et sur l'exploitation de deux banques de données. Elle montre qu'il existe de fortes disparités par région et par structure. Certains hôpitaux ou maisons de repos et de soins occupent de nombreux volontaires alors que dans d'autres, il n'est fait appel à aucun. Plusieurs recommandations ont été adressées au monde politique, au secteur des soins de santé ainsi qu'aux volontaires eux-mêmes : support aux associations, promotion, du volontariat dans le secteur, création d'un guichet unique d'information et de formation et définition d'un cadre strict d'intervention par les organisations de soins.

Dr Rachid Benabdillah
D'après un communique de presse de Cera (10 avril 2008) : les volontaires, facteur d'humanisation des soins de santé.


Pour vous inscrire à la Newsletter, veuillez simplement enter votre adresse mail ci-dessous et cliquez sur "envoyer".




Partenaires

ligue_cardiologique_belge