La News

News publiée le 15/01/2009

pollution, cheminée, diffu-sciences

Pédaler ne permet pas toujours d’éviter la pollution

Théoriquement, les personnes qui se rendent au travail à vélo respectent l’environnement et entretiennent leur santé. Mais elles sont exposées à la pollution engendrée par les voitures.

Estimer le niveau de pollution de l’air est une démarche cruciale si l’on veut identifier les populations, les situations et les zones à risque. Cette évaluation doit permettre aux décisionnaires (législateur, autorités provinciales et communales) de définir des stratégies efficaces afin de lutter contre la dégradation de la qualité de l’air.

Par ailleurs, les embouteillages sur le chemin du travail font le quotidien d’un grand nombre de Belges. De plus, les campagnes d’information relatives à la protection de l’environnement se multiplient, incitant les navetteurs à utiliser leur bicyclette comme moyen de transport. Le vélo revient dès lors à la mode, devenant le moyen de transport favori dans les pays industrialisés ou en voie de développement, en raison du nombre élevé de véhicules motorisés. La pratique du vélo n’épargne pas seulement l’environnement : elle est également une activité sportive qui contribue au bien-être mental et surtout physique.

Cependant, l’omniprésence dans l’air d’agents polluants issus de la combustion des carburants expose le cycliste à une nouvelle forme de danger. On sait depuis quelques années que la combustion incomplète du diesel libère des particules ultrafines impliquées dans certains troubles respiratoires. Des scientifiques belges ont étudié l’exposition d’un cycliste à des particules de tailles diverses dans la ville de Mol, en Flandres. Les résultats indiquent une exposition à des concentrations relativement élevées de particules ultrafines aux heures de bureau du matin et modérées en cours d’après-midi. Les principales sources de particules de taille inférieure à 10 microns et de particules ultrafines sont les véhicules à moteur (essence et diesel) et les activités de construction. Les chercheurs ont mis au point une technique de balisage des zones à risque qui pourrait être utilisée par les autorités afin de prendre des mesures préventives.

La Rédaction
Berghmans P et al. Exposure assessment of a cyclist to PM(10) and ultrafine particles. Sci Total Environ. 2009; 407: 1286 – 1298.


Pour vous inscrire à la Newsletter, veuillez simplement enter votre adresse mail ci-dessous et cliquez sur "envoyer".




Partenaires

ligue_cardiologique_belge