La News

News publiée le 26/12/2008

Ceinture, sécurité, diffu-sciences

La ceinture protège

Trop de personnes croient pouvoir être dispensées de boucler la ceinture de sécurité en voiture. Elles demandent à leur médecin une attestation d’exemption, alors que les avantages contrebalancent largement les éventuels inconvénients.

D'innombrables études ont prouvé que le port de la ceinture de sécurité réduit de 40 à 50 % le risque de traumatisme chez le conducteur et ses passagers, de 43 à 65 % le risque de blessures graves et de 40 à 60 % le risque de décès. Les collisions frontales constituent la majorité (59 %) des accidents de la circulation et sont le plus souvent à l'origine de traumatismes crâniens graves. Or dans ce cas, la ceinture de sécurité a montré nombre de fois son efficacité. Les passagers installés à l’arrière doivent aussi porter leur ceinture afin de se protéger et de protéger les passagers assis à l’avant du véhicule. De même, il est important de ne pas laisser d’objets non attachés (comme des bagages) sur les sièges arrière.

Sanctionner davantage


Le non-port de la ceinture de sécurité a été classé par le législateur comme une infraction légère. Un certain nombre de traumatologues sont d'avis qu’il faudrait considérer cette infraction comme lourde, non seulement pour le conducteur mais aussi pour tous les passagers, à l’avant comme à l’arrière. Selon ces médecins spécialistes, si on confronte les avantages et les inconvénients du port de la ceinture de sécurité, on voit qu’il n’existe pratiquement aucune exception médicale véritable justifiant une exemption, en ce compris la maternité ou la transplantation rénale ou cardiaque. Il existe certes quelques cas très particuliers où le non-port de la ceinture de sécurité peut entraîner des blessures mais celles-ci sont alors nettement moins graves que celles que l’on aurait subi dans les mêmes circonstances sans ceinture Dans la grande majorité des cas, les bénéfices que l’on peut tirer de la ceinture de sécurité en cas d’accident dépassent largement ses inconvénients.

La Rédaction
-


Pour vous inscrire à la Newsletter, veuillez simplement enter votre adresse mail ci-dessous et cliquez sur "envoyer".




Partenaires

ligue_cardiologique_belge